Un siècle d'histoire

L’école Saint Just Saint Irénée fut tout d’abord une école primaire avec cours complémentaire. 

Le terrain, sans doute des jardins, a été acheté par des religieuses afin de fonder une école. 

A l’origine, elle est essentiellement dirigée par des religieux. 

L’école primaire de filles et l’asile des paroisses de Saint-Irénée et Saint-Just que l’on doit à l’architecte diocésain Paul Desjardins, successeur de son père Tony, hébergeait aussi un théâtre destiné au groupe théâtral du Cercle de Saint-Irénée.

Les années clés de l'école

1886

Le bâtiment fut achevé et livré à son institution le 1er juillet 1886. Celle dernière recevait l’Ouvroir des petites filles de la paroisse Saint-Irénée auxquelles on enseignait la couture tous les jeudis après-midi. 

Au rez-de-chaussée se trouvaient donc la salle de l’asile et celle de l’Ouvroir qui communiquait avec le théâtre, par une cloison amovible. Un castelet pouvait être installé pour jouer Guignol. Benoist Mary, ce gone né en 1864, a joué sur cette scène. 

La statue de Notre Dame des Ecoles, qui date de 1898, qui se trouvait sous le préau, a été déplacée dans le jardin 

1964

En 1964, elle est liée à l’Etat par un contrat simple .

1972

En 1972, le cours complémentaire disparaît et l’Ecole devient mixte en fusionnant avec l’Ecole de garçons de la Rue Trouvé. Cette dernière ferme ses portes et tous les garçons viennent à l’école des filles. Monsieur Rollet, directeur de l’Ecole de garçons depuis 1950 devient directeur de l’ « Ecole Privée Mixte St Just St Irénée » au 3 Rue des Anges. 

L’école compte alors quatre classes. On raconte que Madame Noël, la gardienne, réchauffait les plats dans sa cuisine et tous les enfants mangeaient dans une grande salle au rez de chaussée. 

L’Ecole Saint Just Saint Irénée est alors une petite école à caractère familial et à échelle humaine au cœur de la ville. Ce qu’elle est encore aujourd’hui malgré de nombreuses transformations…

1977

En 1977, Monsieur Rollet prend une retraite bien méritée. Madame Besse lui succède pendant un an puis en 1978 arrive Sœur Andrée Trouillet qui donne un nouvel essor à cette petite structure en créant un projet musique qui est encore bien ancré aujourd’hui. En 1987, Madame Laval remplace Madame Trouillet qui part en retraite. Madame Laval prendra sa retraite en 2008. 

1990

Dans les années 1990 l’Ecole passe sous contrat d’association ; depuis dix ans les effectifs augmentent régulièrement, passant de 90 élèves en 1980 à 180 en 2000, et c’est l’ouverture, en 1992, d’une 5ème classe, puis d’une 6ème en 1995 et enfin d’une 7ème en 2001 puis une huitième classe en 2004. D’autres travaux été réalisés depuis :

  • En 2008, inauguration d’une salle polyvalente
  • En 2011, inauguration d’un nouveau restaurant scolaire
  • … et l’école grandit et s’embellit…

Aujourd'hui

Un projet éducatif est élaboré, comme dans toutes les écoles, on développe le sport, la musique, l’anglais, l’informatique mais c’est toujours le caractère familial et convivial que les Parents recherchent en inscrivant leurs enfants à l’Ecole Saint Just Saint Irénée